Envie de virages et d’altitude ? Vous avez un week-end devant vous ? Ce road trip est fait pour vous. 350km de route, avec à la clé de magnifiques points de vue.

Attention cependant ! C’est un long circuit ! Prévoyez une étape intermédiaire pour vous reposer (Lanslebourg ou Valloire) et n’oubliez pas que la météo peut rapidement changer. Prévoyez ce qu’il faut pour ne pas avoir froid ou ne pas être mouillé et organisez cette belle sortie entre juin et octobre.

On y va ? C’est parti !

Le tracé :

La clusaz
Flumet
Notre-Dame-de-Bellecombe
Le lac et le barrage de Roselend
Bourg-Saint-Maurice
Val-d’Isère
Bonneval-sur-Arc
Lanslevillard
Le Mont-Cenis
Modane
Saint-Michelde-Maurienne
Valloire
Le Bourg-d’Oisans
Saint-Jean-de-Maurienne

Commençons par La Clusaz, cette station de sports d’hiver qui a commencé à attirer des skieurs dès 1905 ! C’est une station conviviale qui depuis les années 70 attire aussi les amoureux de la montagne, heureux de découvrir la Savoie verte, et vous allez le voir, cette Savoie là vaut le détour.

Prenons ensuite la route en direction de Flumet. Cette ancienne cité fortifiée dont le château à pratiquement disparu a réutilisé les pierres des fortifications pour reconstruire le village suite à un grand incendie au 17e siècle. Jetez un œil à son église et son clocher-tour, véritable tour médiévale (tour de guet au 13e siècle) transformée en clocher. Allez également voir son retable.

Reprenons notre itinéraire pour Notre-Dame-de-Bellecombe, ce village est la plus ancienne station du Val d’Arly, ce village plein de charme abrite un clocher à bulbe et un chemin de croix en céramique ! Vous pourrez également observer un télétraineau de 1937 restauré et toujours utilisé en hiver !

Dirigeons-nous vers le barrage de Roselend à 1967mètres d’altitude.

Cet ouvrage est considéré comme le plus beau des barrages de Savoie, vous en avez pensé quoi ?

Vient ensuite Bourg-Saint-Maurice, puis le Val-d’isère, l’une des capitales du ski qui accueille chaque année des épreuves de la coupe du monde de ski alpin.

Roulons toujours et allons à présent à Bonneval-sur-Arc, qui fait partie des Plus Beaux Villages de France. Prenez le temps de vous balader dans les ruelles du bourg, admirez l’architecture des maisons : murs en pierres de tailles et toits de Lauzes !

L’étape suivante, Lanslevillard (Lanslebourg), est le lieu idéal pour une petite halte entre deux cols. Le Mont Cenis, son plateau et sa pyramide, est tout proche, faites le détour vous ne le regretterez pas.

Le plateau marque la frontière entre la France et l’Italie. On y accède à partir de Lanslebourg par le col du mont Cenis qui s’élève à 2081mètres. L’effort vaut le coup : alpages, lac, sommets…de quoi ravir vos yeux.

Face au lac, vous pourrez voir la Pyramide construite en 1967, qui abrite la mémoire du Mont-Cenis : hospices, auberges, personnages, commerce, voyageurs, refuges, fortifications…

Redescendons et passons par Modane pour rejoindre Saint-Michel-de-Maurienne puis Valloire par le col du télégraphe. Valloire, village incontournable pour rejoindre le col du Galibier, si un jour vous êtes de passage en Janvier, allez voir les concours de sculptures de neiges, petits et grands seront impressionnés.

Grimpons ensemble le Galibier, puis le Lautaret. Profitez-en pour prendre un grand bol d’air en haut de ces cols.

Rejoignons ensuite le Bourg-d’Oisans où chaque premier week-end de juin est organisé la fête de la moto. N’est-ce pas un bon argument pour tenter ce road-trip ?

Allez, terminons notre voyage par Saint-Jean-de-Maurienne, en passant par Saint-Sorlin-d’Arves et Saint-jean-d’Arves, deux très beaux villages qui valent le coup d’œil. Riche pour son patrimoine historique et ses curiosités touristiques, Saint-Jean-de-Maurienne est notre dernière étape.

A ne pas manquer sur votre parcours :

la vue sur le barrage de Roselend, la vallée des Chapieux (quelques kilomètres avant Saint-Maurice), le barrage de Tignes, le belvédère de la Tarentaise (après Val d’Isère) ; le lac du Mont-Cenis (qui impose un petit détour au tracé avec un col supplémentaire à 2 084 m), le village de La Grave et le point de vue sur le pic de la Meije à partir de l’oratoire du Chazelet (après le col du Lautaret), le barrage du Chambon (avant Les Deux Alpes) et, pour finir, entre Le Bourg-d’Oisans et le col de la Croix de Fer, le défilé de Maupas et la combe d’Olle.