Envie de bitume ? Vous avez seulement 12 ou 24 heures devant vous ? Pas besoin de partir à l’autre bout de la France. On vous propose un dépaysement à la
maison, chez nous en Auvergne-Rhône-Alpes.

Télécharger l’itinéraire pour GPS

On part sur la D500, sur les routes de Haute-Loire, vous venez ?

Le tracé :

  • Firminy (km 0)
  • Saint-Just-Malmont (km 8)
  • Saint-Didier-en-Velay (km 13)
  • La Séauve-sur-Semène (km 16)
  • Saint-Pal-de-Mons (km 22)
  • Montfaucon-en-Velay (km 32)
  • Tence (km 41)
  • Mazet-Saint-Voy (km 52)
  • Fay-sur-Lignon (km 62)
  • Freycenet-la-Tour (km 82)
  • Le Monastier-sur-Gazeille (km 88)
  • Saint-Paul-de-Tartas (km 119)
  • Pradelles (km 122)
  • Langogne (km 131)
  • Baraque de Saint-Flour

• Col de la Baraque de l’Air (1 200 m)

Il s’agit de prendre la départementale 500 du début à la fin. De Firminy, dans la Loire, jusqu’à Pradelles, en Auvergne. Cette ancienne route nationale de près de 150 km a un charme fou. Elle nous embarque sur les routes aux confins de la Loire et de la Haute-Loire. Autre atout : elle est facile à récupérer si vous venez du Rhône, de l’Ain ou du Jura, grâce à la proximité de Firminy avec Saint-Étienne et ses grands axes. Si vous êtes Auvergnat, vous n’aurez aucun mal à la débuter de chez vous pour rejoindre la Loire et ses gorges splendides. On vous l’a dit, la D500, c’est canon d’où que l’on vienne et l’on peut s’en détourner facilement, sans perdre le fil, si l’on désire prolonger le séjour.

La Haute-Loire, c’est le charme des villages de campagne qui s’enchaînent. Il y a du monde sur ce territoire et les villages sont dynamiques. Des bistrots, des restaurants, des accueils touristiques accueillants toute l’année.

Bon, ok, l’hiver, c’est plus compliqué sous la neige. Mais cet automne, les paysages faits de verdure, de feuilles rouge et doré vous raviront. Les vues splendides sur le mont Mezenc aussi. L’odeur des forêts humides, des champs, des élevages et du fameux cèpe… Le cèpe, le célèbre champignon. Parlons-en ! Vous pourrez faire un détour par Saint-Bonnet-le-Froid, autre capitale, avec Lyon, de la gastronomie en Aura. Est-ce nécessaire de vous rappeler que le fief du chef étoilé Régis Marcon s’impose dans le top 5 des destinations gastronomiques en France ? Les réservations sont bookées six mois à l’avance, mais si vous n’avez pas réservé, vous pourrez profiter des autres enseignes de la famille Marcon : le restaurant Le Clos des Cimes, la pâtisserie La chanterelle, le bistrot La coulemelle, l’hôtel, les gîtes, ou encore le spa.

Nous voilà donc à partis prendre l’air au centre de la France, dans le poumon de notre grande région.

Le parcours est véritablement beau à partir de Saint-Just-Malmont, dans le 43. Les passages sinueux à travers les champs et les forets n’apparaissent qu’alors. On traverse le charmant village de la Séauve-sur-Semène, qui longe la rivière éponyme : « la Semène ».

Pour s’arrêter prendre un café, on peut attendre Tence. Un joli village, bien desservi, avec de nombreux commerces sympas et des espaces pour se garer.

Après cela, on plonge plus spécialement dans les monts d’Auvergne, avec ses courbes caractéristiques. À l’approche du Monastier-sur-Gazeille, la vue coupe le souffle : penser à s’arrêter sur le viaduc de la Recoumène. Aucun train n’y est jamais passé. Ne comptez pas le prendre en bécane. À pied, c’est autorisé, et même recommandé !

À quelques kilomètres de là, au cœur du village, vous trouverez de quoi vous restaurer mais aussi de quoi rêvasser. Savez-vous que vous vous baladez sur les pas de Robert-Louis Stevenson ? En 1878, l’auteur de L’île au trésor à séjourné dans ce village avant de décider de parcourir les Cévennes à pieds avec son âne. Un récit somptueux, qui a fait de ce tracé de randonnée un haut lieu touristique, presque aussi reconnu par les randonneurs que le Saint-Jacques.

D’ici, vous pouvez continuer sur la D500 ou faire un détour jusqu’au mont Mézenc, avec ses 1 753 m d’altitude ou jusqu’au mont Gerbier-de-Jonc. C’est là que la Loire, plus long fleuve de France prend sa source. Bienvenue sur la terre des volcans. On pose les pieds au sol et on admire le panorama.

Allez, on reprend la route pour Pradelles. À ce niveau, on se trouve entre la Haute-Loire, l’Ardèche et la Lozère, et pour fêter ça, on se rend Aux Légendes. Ce troquet, c’est the place to be des bikers, et c’est validé par l’équipe de Bécane. Si on pouvait y apposer un macaron, on le ferait.

Depuis 12 ans Séb et Kat vous accueillent toute l’année. Restaurant, chambres d’hôte, bar… Il y’a tout pour les motards.